Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Imprimer Pin it!

    PM Para : Le livre d'or


     

    Depuis mars 1947, date de la première Préparation Militaire Parachutiste, 445 000 jeunes ont été brevetés. Les motivations, les conditions, les matériels étaient bien différents en fonction des époques et de centres. Thierry d'Athis a recueilli des témoignages qui expliquent la raison des engagements de chacun. C'est un voyage dans le temps, le temps de la jeunesse, celui où tout est possible à ceux qui n'ont pas froid aux yeux...

  • Imprimer Pin it!

    Ana et Bill imposent le code rouge à Octo Finances

    Après Ana, un second cyclone se forme en Atlantique Nord, contraignant Octo Finances à repasser en Code Rouge : pas de départ prévu dans les 6 jours. On espère une nouvelle fenêtre météo le 26 août.

    "Cela fait 10 jours que nous faisions les derniers préparatifs, en vue d'un départ prévu mardi 11 puis samedi 15 août. On était fin prêts. précisent Benoît et Pierre-Yves. En constante relation avec notre routeur, nous étions confiants dans la fenêtre de samedi, quasi idéale, même si dès mardi Christian nous avait alertés sur l'apparition d'une dépression tropicale au niveau du Golfe du Mexique. Les derniers fichiers ont éteint tous nos espoirs avec le passage d'Ana en tempête tropicale, rejoint maintenant par Bill qui devrait évoluer en cyclone. Il y a un risque qu'ils arrivent sur notre trajectoire : c'est dur d'attendre de nouveau, mais nous n'avons pas le choix face à ce type de phénomène météo."

    " L’Ouragan Bill qui s’est créé juste derrière la tempête tropicale Ana est le premier cyclone de l’année. Il devrait éviter la Floride en suivant une route Nord et revenir vers l’Europe vers le 27 Août sous forme d’une très grosse dépression. Sa trajectoire est prévue au Nord des Açores. Il va générer une mer très forte avec des creux de plus de 10 mètres, des conditions à éviter à tout prix pour Octo Finances. Une nouvelle fenêtre pourrait s’ouvrir après son passage au large de New York prévu le week-end prochain", ajoute Christian Dumard, routeur du Défi.

    http://www.ocean-express.org/ny/index.php/fre/blog/ana_et...
  • Imprimer Pin it!

    Atlantique. Le bon tour des goélettes

    21 août 2009

    516886_5820382-etoilebis-t114a.jpgPendant que les trimarans Banque Populaire et Groupama avalaient l'Atlantique en moins de quatre jours, deux goélettes de 1932 bouclaient leur tour commencé il y a quatre mois. La Belle Poule et l'Etoile sont rentrées, hier, à Brest. En pleine forme.

    Jamais les deux voiliers école de la Marine n'avaient poussé aussi loin dans le Sud et dans l'Ouest. Habituées aux côtes de la vieille Europe, les goélettes s'étaient déjà frottées aux brumes islandaises mais n'avaient jamais poussé au-delà. En participant à la Tall Ships Atlantic Challenge, réunissant une trentaine de voiliers de toutes tailles et de tous les âges, les deux voiliers de la Marine ont touché les Bermudes, goûté à la moiteur de Charleston, plongé dans les lumières de New York en juillet... En partant d'Halifax, l'Étoile et la Belle Poule se sont offert un retour des plus musclés, en 17 jours, jusqu'à Belfast.

    Grands calmes...

    Après 10.000 milles nautiques (18.000km), les deux goélettes n'ont pas failli à leur réputation de robustesse. Le commandant de la Belle Poule, Olivier Lebosquain a, une fois de plus, observé «leur magnifique comportement à la mer». «Un jour où nous étions plutôt contents de dévaler entre 10 et 12 noeuds, on a vu quelque-chose arriver sur notre arrière. Il faisait gris, la nuit commençait à tomber. C'était Groupama 3 lancé à plus de 40 noeuds (80km/h). Il nous restait une douzaine de jours de mer. Eux, à peine 36heures pour arriver de l'autre côté!», précise, non sans humour, Patrice L'Hour, le commandant de l'Étoile. Ils n'oublieront justement pas les grands calmes entre Tenerife et Hamilton, aux Bermudes. Une semaine complète sans vent, en pleine course... À peine 16milles nautiques (30km) parcourus le plus mauvais jour... L'accueil aux États-Unis a, une nouvelle fois, offert l'occasion de vérifier la grosse cote des marins français. En dépit des drastiques dispositifs de sécurité «11-Septembre», les goélettes ont pu évoluer à leur guise autour de New York. «On nous a même autorisés à naviguer sur des canaux qu'aucun navire militaire n'avait encore emprunté».

    ... et coups de tabac

    D'autres images resteront solidement accrochées au hunier, notamment lors de la dernière traversée. Un monument que les plus jeunes marins du bord, les élèves officiers et les réservistes embarqués, n'oublieront pas de sitôt! Deux coups de tabac balayant l'Atlantique Nord en dix jours, deux journées avec plus de 50noeuds de vent (100km/h, 62noeuds à l'anémomètre) pour une descente vertigineuse jusqu'à Belfast. Pour ce sprint final, l'Étoile grimpe sur le podium en temps réel et compensé mais la Belle Poule ne termine pas très loin derrière. Une autre fois, l'une des goélettes a fait demi-tour pour franchir la ligne en même temps que sa jumelle, sous l'oeil ébahi des organisateurs anglophones. Au-delà de la course, resteront le périple et l'aventure humaine. Une vie spartiate et plutôt inconfortable sur la durée, à bord de voiliers construits dans la pure tradition des morutiers paimpolais. Combien de fois n'ont-ils pas eu une pensée pour ces pêcheurs qui partaient vers les bancs d'Islande, sabots aux pieds et toile de jute sur le dos?

    Le projet d'un grand voilier école

    Après quatre mois de mer, le sillage des goélettes a ravivé le projet d'un grand voilier école français, un trois-mâts de 80m de longueur. Du vent pour carburant, une école d'humilité à toute épreuve, une carte diplomatique incomparable et un budget de fonctionnement riquiqui comparé aux autres bâtiments de la Royale: et si cela devenait le grand projet de la Marine après le retrait de la Jeanne d'Arc?

     

  • Imprimer Pin it!

    French-Afghan Operation “Brest Thunder” in the Kapisa Province

     


    Source: http://www.defpro.com/news/details/9081/


    10:03 GMT, August 11, 2009 From the 6th to the 8th of August soldiers of the Afghan National Army (ANA) have carried out a large-scale operation in the Alasay valley and Spee valley in the Kapisa Province. Supported by some 300 French soldiers of the French tactical joint services battalion in Kapisa (French: Groupement tactique interarmes, GTIA Kapisa) and allied air assets, the Afghan military has accomplished an operation to gain control of the area and to carry our reconnaissance tasks in the run-up to the presidential elections.

    After the deployment of forces in the Alasay valley on the 6th of August, Afghan soldiers have taken the vanguard of the reconnaissance forces, heading towards the Spee valley on the next day. In the course of the operation, a fire fight broke out between the Afghan vanguard and groups of insurgents. The latter also attempted to engage with French forces deployed on the surrounding hills. Allied aircraft – comprising F-15, F-16, Apache and Kiowa combat helicopters as well as Predator UAVs – and French artillery assisted in defeating the attacking insurgents on the hills and in the valley.

    Some time before noon, the Afghan and French forces have redeployed in the Alasay valley, where the operation was continued, including several fire fights, until the end of the day. Afterwards, the Franco-Afghan forces retired to three forward operation bases (FOBs) in the Alasay valley where they spent the night.

    In the morning of the 8th of August, the French soldiers prepared a support operation for the local population at the Alasay hospital. Simultaneously, the Afghan forces organised a “shura”(consultation) with the elders and chiefs of the valley. The latter reported of significant losses within the insurgents ranks during the fighting of the previous day.


    (The official press release of the French Ministry of Defence has been translated by defpro.com)

  • Imprimer Pin it!

    Rafale Demo Le Bourget 2007

    Démonstration du Rafale version Le Bourget 2007 interprétée par VireVolte_tigrou avec les commentaires audio d'Eric "Gégé" Gérard himself tiré de la démo originale.