Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Imprimer Pin it!

    Afghanistan. En guerre avec les soldats bretons

    Quatre mois et demi. Cela fait quatre mois et demi que les soldats du 3e RIMa de Vannes (Bretagne) ont rejoint la Task Force Korrigan en Afghanistan. Cette division de la mission de l'Otan a pour objectif principal de sécuriser la région, de venir en aide aux populations civiles et de lutter contre les talibans. Une vraie-fausse guerre dans laquelle sont engagés 2.900 militaires français.

    Le pays a été divisé en cinq zones de commandement. La France a hérité de la région de Kapisa, située au nord-est de Kaboul. Sur les 6.400 militaires qui y sont installés, 750 sont français engagés. Ceux du 3e
    RIMa de Vannes en font partie.

    Source : www.letelegramme.com
    Afghanistan. En guerre avec les soldats bretons - Quatre mois et demi. Cela fait quatre mois et demi que les soldats du 3e RIMa de Vannes ont rejoint la Task Force Korrigan en Afghanistan. Cette division de la mission de l'Otan a pour objectif...


  • Imprimer Pin it!

    Le para ne va pas au ciel, il y retourne

    saut2005092005.gif

    Le para ne porte pas de béret rouge, il arbore un béret amarante.
    Le para ne dort pas, il récupère.
    Le para ne mange pas, il restaure ses forces.
    Le para ne boit pas, il se désaltère.
    Le para n'avance pas, il progresse.
    Le para ne monte pas à l'assaut, il bondit.
    Le para ne fuit pas, il se replie en combattant.
    Le para ne se planque pas, il manoeuvre.
    Le para ne s'abrite pas, il se camoufle.
    Le para ne rampe pas, il utilise le terrain.
    Le para ne tire pas, il rafale.
    Le para ne drague pas, il ratisse.
    Le para ne conte pas fleurette, il évoque ses campagnes.
    Le para ne baise pas, il saute.
    Le para ne saute pas, il passe la portière.
    Le para ne saute pas au combat, il plonge dans la mêlée.
    Le para n'a jamais peur, même s'il lui arrive de baliser parfois.
    Le para n'a pas d'opinion, il n'a que des certitudes (qu'il est le meilleur par exemple).
    Le para ne méprise personne, il lui arrive d'admettre qu'il puisse exister d'autres bataillons paras que le sien.
    Le para ne joue pas des coudes, il roule les mécaniques.
    Le para n'est pas immodeste, il a tout simplement conscience de sa valeur.
    Le para n'est pas un héros, il est para, ce qui ne veut pas dire la même chose.
    Le para n'a jamais de rhume de cerveau, il a des crampes aux mollets.
    Le para ne meurt pas, il exécute son ultime saut.
    Le para ne va pas au ciel, il y retourne.
    Et d'ailleurs, un para est un para, et réciproquement.

    Erwan Bergot