Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer Pin it!

"Ma Vie pour la France" du Général Marcel Bigeard

« Ma vie pour la France paraîtra quand je ne serai plus de ce monde. Mon ultime souhait est que mon parcours rappelle aux jeunes générations le sens des valeurs que j’ai toujours défendues, celles qui font la grandeur d’un homme et d’un pays. »

Marcel Bigeard Auteur fidèle des éditions du Rocher où il a publié de nombreux ouvrages, le général avait confié à son éditeur le texte de son ultime livre à paraître à titre posthume : Ma vie pour la France dans lequel le général retrace son parcours d’exception depuis sa naissance à Toul en 1916, jusqu’à ses derniers mois de 2010.

13470_402812734681_545769681_4553552_6636246_n.jpgDéjà parus aux Editions du Rocher : Mon dernier round (2009) - Adieu ma France (2006) - Ma guerre d’Indochine (2004) - Paroles d’Indochine (2004) - Ma guerre d’Algérie (2003) - De la brousse à la jungle (2002) - Crier ma vérité (2002)

Marcel Bigeard, l’officier supérieur le plus décoré de France, est né le 14 février 1916 à Toul. Employé de banque dès l’âge de 14 ans à la succursale de la Société Générale de Toul (1930-36), Sous-officier dans l’infanterie de forteresse puis dans les Corps francs (1939-40), blessé, prisonnier (juin 1940), évadé (novembre 1941), engagé dans les Troupes coloniales au Sénégal, parachuté en France comme chef de mission (juillet 1944), Capitaine (1945), commandant l’Ecole des cadres d’Arcachon, commandant une compagnie du 23e Régiment d’Infanterie Coloniale au Tonkin (1946-47) puis une compagnie parachutiste du 3e Bataillon Thaï (1948-51), commandant le 6e Bataillon Parachutiste (1952-54), Lieutenant-Colonel (1954), 5 mois de captivité après la chute de Dien Bien Phu (1954), Ecole Supérieure d’Etat-major à Paris (1955), puis campagnes en Algérie ; Colonel commandant le 3e Régiment de Parachutistes Coloniaux (3e RPC- 1956-58), Chef de secteur opérationnel en Algérie (1959-60), commandant le 6e régiment inter-armes d’outre-mer en Centre-Afrique (1960-63), Auditeur libre à l’Ecole supérieure de guerre (1963), commandant la 25e Brigade aéroportée de Pau (1964), puis la 20e brigade aéroportée de Toulouse (1966), Général de Brigade (1967), Adjoint au Commandant supérieur des Forces françaises du point d’appui de Dakar (1968-70), à la disposition du chef d’Etat-major de l’Armée de terre (1970), Général de division (1971), Commandant supérieur des Forces françaises de l’Océan Indien (1971-73), Adjoint au Général gouverneur militaire de Paris (1973), Général de Corps d’armée (1974), commandant la 4e région militaire de Bordeaux (1974), Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense (31 janvier 1975), démissionnaire (août 1976), Député de la Meurthe et Moselle -5e circ. de Toul (1978-88), Président de la Commission de la Défense nationale, de l’Assemblée Nationale (1978-81).

Les commentaires sont fermés.