Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer Pin it!

Hélie Denoix de Saint Marc décoré par Nicolas Sarkozy

 

L'ancien commandant Hélie Denoix de Saint Marc à Lyon, le 10 novembre 2011.

L'ancien commandant Hélie Denoix de Saint Marc à Lyon, le 10 novembre 2011.AFP/JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Nicolas Sarkozy devait remettre lundi 28 novembre, aux Invalides, lors de la traditionnelle prise d'armes d'automne, les insignes de grand-croix de la Légion d'honneur à l'ancien commandant Hélie Denoix de Saint Marc, 89 ans.

Résistant, survivant de la déportation, auteur de nombreux livres, le chef de bataillon de Saint Marc commandait par intérim le 1er régiment étranger de parachutistes de la Légion, à qui le général Maurice Challe avait fait appel pour conduire le putsch d'avril 1961 en Algérie. Le 1er REP a été dissous.

Le commandant Denoix de Saint Marc, condamné à dix ans de réclusion, a été libéré après cinq ans. "C'est un personnage emblématique des hauts et des bas de notre armée", souligne le ministre de la défense, Gérard Longuet. "Monsieur le Président, on peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c'est son métier, avait déclaré le commandant lors de son procès devant le tribunal militaire le 5 juin 1961. Mais on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de mentir, de se renier de se parjurer."

Le geste de M. Sarkozy "n'est pas un acte politique", explique Franck Louvrier, conseiller en communication de l'Elysée. "C'est un acte militaire, c'est en tant que chef des armées que le président de la République remet cette décoration."

Les commentaires sont fermés.