Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Imprimer Pin it!

    Hélie Denoix de Saint Marc décoré par Nicolas Sarkozy

     

    L'ancien commandant Hélie Denoix de Saint Marc à Lyon, le 10 novembre 2011.

    L'ancien commandant Hélie Denoix de Saint Marc à Lyon, le 10 novembre 2011.AFP/JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

    Nicolas Sarkozy devait remettre lundi 28 novembre, aux Invalides, lors de la traditionnelle prise d'armes d'automne, les insignes de grand-croix de la Légion d'honneur à l'ancien commandant Hélie Denoix de Saint Marc, 89 ans.

    Résistant, survivant de la déportation, auteur de nombreux livres, le chef de bataillon de Saint Marc commandait par intérim le 1er régiment étranger de parachutistes de la Légion, à qui le général Maurice Challe avait fait appel pour conduire le putsch d'avril 1961 en Algérie. Le 1er REP a été dissous.

    Le commandant Denoix de Saint Marc, condamné à dix ans de réclusion, a été libéré après cinq ans. "C'est un personnage emblématique des hauts et des bas de notre armée", souligne le ministre de la défense, Gérard Longuet. "Monsieur le Président, on peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c'est son métier, avait déclaré le commandant lors de son procès devant le tribunal militaire le 5 juin 1961. Mais on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de mentir, de se renier de se parjurer."

    Le geste de M. Sarkozy "n'est pas un acte politique", explique Franck Louvrier, conseiller en communication de l'Elysée. "C'est un acte militaire, c'est en tant que chef des armées que le président de la République remet cette décoration."

  • Imprimer Pin it!

    Lieutenant-Colonel Louis SAHLER 17ème RGP

     

    Lieutenant-Colonel Louis SAHLER 17ème RGP (fait le 31 octobre 2011)

     

    http://www.soldatsdefrance.fr/07-09-83-Lieutenant-Colonel-Louis-SAHLER-17eme-RGP_a212.html

     

    07 septembre 1983 tué à Beyrouth Lieutenant-Colonel Louis SAHLER 17ème RGP

     


    Sahler.jpg

    Bonjour Louis, alias Pierre-Yves !

     

    Tu étais en Corniche HOCHE à Versailles en 1960-1962, notre TVSO. Tu as été Major et porte drapeau de la promo Centenaire de Camerone de l'ESM St Cyr. Tu étais un camarade hors pair et je me souviens encore avoir été très bien reçu et fortifié chez tes parents à Paris, ton père Amiral.

     La France a perdu un Officier de très grande valeur.

     C'est en pensant à toi que j'ai tapé ton nom sur Google et ai trouvé ce site.

     Je prierai pour toi et lèverai mon verre à ta mémoire au prochain 2S.

     Par St Michel, St Antoine et Ste Barbe réunis,

     

    Chef de Bataillon Louis DELAGARDE

     promo Serment de 14 ESM 1963-1965

     

    -------

     

    Tu étais mon "Père" de Corniche. Je garde de toi ton sens aigu du devoir et du devoir bien fait, ton humanisme et ton humour.

    TVSO moi-même, après toi, j'ai tenté et réussi à instiller une dose d'humour dans ma vie. Je te dois certainement cette faculté.

    Bennozh Doue dit !

     

    Par SAINT HUBERT, SAINT PATRON DES CHASSEURS A PIED.

    Capitaine (Honoraire) de Réserve

    Premier Bataillon de Chasseurs

    Claude GUILLEMAIN

    Promo ESC Reims 1968

     

     

    sahler2.png

     sahler3.png

     

  • Imprimer Pin it!

    Lu sur Facebook

    Extrait du Cahier de mémoire N° 9 de la FSALE ("SOLIDARITE")
    Introduction du général Gaultier, chef historique de la Légion et de la fédération.

    "Trop de mouvements d'humeur, trop d'animosité se devinent, se développent entre amicales, et en leur sein, entre leurs membres, hors d'elles entre les anciens qui se rencontrent. Querelles qui épuisent nos globules rouges et qui, pleines de contradictions, conduisent aux échecs... Il est habituel de parler de l'arbre qui cache la forêt; ne commettons pas la même erreur en laissant les haines et les préventions divisantes étouffer le reste et faire de nos belles déclarations d'attachements des paroles creuses...."

    Cela vaut aussi, je pense, à l'égard des civils qui hors de l'institution Légion, agissent dans la même direction par Amour pour les légionnaires. On peut éviter l'animosité, le mépris et la suspicion à leur égard et respecter leur contribution respectueuse.

    Photo de maison-legionnaire.com