Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Imprimer Pin it!

    À l'honneur ! : Un légionnaire intervient dans le TGV

     

    575163_389087661132525_127131997328094_1080507_1228566512_n.jpg



    Dans le TGV Marseille-Paris, l’adjudant Julius Bucko du 1er régiment étranger (1er RE) d'Aubagne a participé activement à la neutralisation d’un individu dangereux. 

    En tenue, l’adjudant se restaurait à la voiture-bar du TGV quand deux contrôleurs SNCF sont venus lui demander de l’aide : un individu muni d’un couteau les avait menacés. 

    Accompagné d’un ami agent de la Police nationale et ancien légionnaire, l’adjudant fait évacuer la voiture-bar. Un commissaire divisionnaire, également voyageur, somma l’agresseur à plusieurs reprises de poser son couteau. 

    Comme l’individu refusait, le commissaire utilisa son spray d’autodéfense. L’adjudant Bucko put alors immobiliser l’agresseur et permettre son interpellation par la gendarmerie.

    Crédits photo : Légion étrangère

  • Imprimer Pin it!

    Claude Guillemain, candidat aux élections législatives sur la 5e circonscription des Côtes-d'Armor

    Claudius maximus.jpg

     

    Bonjour,

    Je suis Claude Guillemain, Breton de l’Etranger depuis 1977, et je vous informe de ma candidature aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012 sur la 5e circonscription des Côtes-d’Armor.
    Je vous informe de la mise à votre disposition, dès aujourd’hui, d’un espace en ligne dédié spécifiquement aux élections: http://www.feiz-ha-breiz.eu/
    Pour la première fois, un espace démocratique participatif est gratuitement mis à votre disposition afin de nous permettra d’évoquer ensemble nos préoccupations quotidiennes autour de thèmes tels que :
    - L’éducation, et notamment la question des frais de scolarité et les possibilités pour mener des études supérieures,
    - L’accès à la culture bretonne et le rayonnement de la culture bretonne et celtique,
    - La sécurité et nos moyens d’organisation, d’entraide, de partage,
    - Les problématiques liées à l’entrepreneuriat des Bretons, en Bretagne comme à l’étranger, et la promotion de l’image des entreprises bretonnes,
    - La reconnaissance, par la France des Bretons à part entière et non des Français de seconde zone
    - …

    Tous reliés en temps réel, il sera alors plus aisé de mieux nous faire entendre et de nous rassembler.

    Candidat pour la première fois aux élections législatives sur votre circonscription, je souhaite sans cesse être accessible par chacun de vous, être à vos côtés et véritablement à votre écoute.

    Vous pouvez me contacter par e-mail ou par téléphone, pour évoquer un sujet en particulier. N’hésitez pas à vous exprimer et à attirer mon attention ou celle de mon équipe sur tous les sujets qui vous tiennent à cœur. Rien ne restera sans réponse.

    Vous pouvez également utiliser le puissant Réseau des Bretons de l’Etranger sur Facebook pour échanger et partager entre vous vos idées et ressentis afin de développer des liens de solidarité entre compatriotes.

    A galon vat

    Claude Guillemain

    claudeguillemain@yahoo.fr
    Tel             02 96 23 84 21      
    GSM             06 67 03 05 87      
    Skype: klaodgillamaen et sur Facebook ■

  • Imprimer Pin it!

    Lieutenant-Colonel JEANPIERRE

     

    tumblr_m3nghjWs9t1r5ed6h.jpg

    Figure de légende de la Légion étrangère, les vies et la mort du lieutenant-colonel Jeanpierre méritaient d’être approfondies. Fils de saint-cyrien mort au champ d’honneur en 1916, Jeanpierre s’engage à 18 ans au 131e RI d’Orléans et entre à Saint-Maixent quatre ans plus tard. À la sortie de l’École en 1937, il choisit la Légion étrangère qu’il ne quittera plus. Jeanpierre va vivre tous les drames qu’a connus l’armée française entre  1940 et  1958. Jeanpierre a ressenti la défaite de 1940 comme un « tremblement de terre ». Comme après tout tremblement de terre, il y a des répliques. Elles ont été plus nombreuses chez lui que chez la grande majorité des officiers qui ont connu l’ivresse de la victoire au cours des campagnes de Libération. Que ce soit au Levant, dans la Résistance, la Déportation, sur la RC 4, à Suez, Jeanpierre n’a éprouvé que l’humiliation de la défaite. Il veut prendre sa revanche sur le destin. Devenu chef de corps, il forge un 
instrument qui puisse enfin lui apporter la réussite. Il fait du 1er REP cette formidable machine de guerre qui se révèle à son plus haut niveau pendant la “Bataille des 
frontières”. Le 29 mai 1958, son hélicoptère est abattu sur le djebel Mermera au moment où il peut enfin savourer pleinement le fruit délicieux du triomphe. Titulaire de neuf 
citations, deux fois blessé, grand officier de la légion d’honneur, il va donner son nom à une promotion de saint-cyriens et à deux promotions d’officiers de réserve. Chaque fois qu’il a pu, l’auteur a donné la parole au lieutenant-colonel Jeanpierre au travers de ses rares écrits et de ceux de son entourage proche. Comme le souligne le général Mercier dans sa préface, “il a abordé la biographie de Jeanpierre aussi bien en historien qu’en soldat”.


    Daniel Sornat est un officier de la promotion “Jeanpierre” (1959-1961). Lieutenant-colonel (ER) des troupes de marine et chevalier de la Légion d’Honneur. Il a servi au Sahara, en Guyane, au Tchad, en Allemagne, en Nouvelle-Calédonie et en Arabie Saoudite. Il quitte l’armée à 47 ans pour une carrière civile. Bénévole, il a réalisé la salle des Goums Mixtes Marocains du Musée de l’Infanterie de Montpellier. Né au Maroc où il a passé toute sa jeunesse, il se consacre à l’histoire militaire du Maroc. Auteur du livre “Les goumiers marocains dans la bataille, (1948 1951), Tonkin et RC 4”.
 Il signe ici son second ouvrage.