Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer Pin it!

La flotte franco-britannique s’assemble au large de la Corse

22/10/2012

Dossier(s) : Marine nationale Royal Navy

crédits : MARINE NATIONALE. crédits : MARINE NATIONALE

Un porte-avions, un porte-hélicoptères, trois bâtiments amphibies, quatre frégates et leurs navires de soutien…  Au large de la Corse, c’est une imposante force aéronavale qui s’est assemblée jeudi dernier. Une flotte franco-britannique, réunie dans le cadre de l’exercice Corsican Lion. Côté français, la Marine nationale aligne le porte-avions Charles de Gaulle, le bâtiment de projection et de commandement Mistral, les frégates Chevalier Paul et Jean de Vienne, ainsi que le pétrolier-ravitailleur Meuse. La Royal Navy mobilise, pour sa part, le porte-aéronefs HMS Illustrious, le transport de chalands de débarquement HMS Bulwark (navire amiral), le TCD auxiliaire RFA Mounts Bay, les frégates HMS Montrose et HMS Northumberland, ainsi que le navire roulier Hartland Point.

 

http://www.meretmarine.com/sites/default/files/styles/mem_500/public/new_objets_drupal/20121020142909_corsican-lion-it-s-now-%21-3.jpg

La frégate HMS Montrose et le TCD HMS Bulwark (© : MARINE NATIONALE)

 

http://www.meretmarine.com/sites/default/files/styles/mem_500/public/new_objets_drupal/20121020142912_corsican-lion-it-s-now.jpg

La frégate HMS Northumberland et le BPC Mistral (© : MARINE NATIONALE)

 

« Une nouvelle page dans l’histoire militaire de nos deux pays »

 

Ces manœuvres s’inscrivent dans le cadre du traité de Lancaster House, signé fin 2010 afin de renforcer la coopération franco-britannique en matière de défense. Ces accords prévoient, notamment, la mise en œuvre d’une force expéditionnaire interarmées binationale, la CJEF (Combined Joint Expeditionary Force), capable entre autre, d’intervenir depuis la mer. « C’est une nouvelle page dans l’histoire militaire de nos deux pays. Nous attendions avec impatience cette étape concrète d’interopérabilité avec nos alliés français », affirme le Commodore Paddy McAlpine, commandant des forces amphibies L’exercice Corsican Lion traduit pour la première fois la volonté franco-britannique d’engager cette force en deux Task Group : un TG amphibie, articulé ici autour du Bulwark, de l’Illustrious et du Mistral ; ainsi qu’un TG aéronaval formé par le Charles de Gaulle et son escorte, renforcée d’une frégate britannique. « Une première journée de manœuvres à la mer a permis l’intégration de nos moyens respectifs et s’est achevée par le regroupement de toutes les unités, contribuant ainsi au développement de l’esprit d’équipe de Corsican Lion. A partir d’aujourd’hui, militaires français et britanniques constituent une seule et même force » précisait le 18 octobre le contre-amiral Jean-Baptiste Dupuis, commandant le Task Group 473 auquel appartient le porte-avions français. « J’attends beaucoup de Corsican Lion car c’est la première étape de la concrétisation de cette future force expéditionnaire franco-britannique avec, pour l’occasion, l’engagement des aéronefs du Charles de Gaulle en soutien des opérations amphibies conduites par le Task Group britannique ».

 

http://www.meretmarine.com/sites/default/files/styles/mem_500/public/new_objets_drupal/20121020142910_corsican-lion-it-s-now-%21-4.jpg

Les deux TG franco-britanniques réunis (© : MARINE NATIONALE)

 

A bord du BPC Mistral, plus de 300 marsouins de la 9e brigade d'infanterie de marine et 52 Marines britanniques de la 3e brigade commando forment le Groupement tactique embarqué (GTE) commandé par le colonel Christophe Paczka du 2eRégiment d’infanterie de marine d’Auvours (2RIMa). Ils débarqueront ensemble, cette semaine, avec une cinquantaine de véhicules sur les côtes « d’un pays réputé hostile », comme l'annonce le thème tactique de l’exercice, sous la protection des avions catapultés depuis le Charles de Gaulle …

Les commentaires sont fermés.