Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer Pin it!

Le saviez-vous? Une compagnie disciplinaire belge au large de la Bretagne

 

Fred Sempels (d’après archives)
Mis en ligne dimanche 19 octobre 2014, 8h00

Une île bretonne abrita un temps un pénitencier militaire belge

  • 
Cézembre © D.R.
Cézembre © D.R.

Cézembre, une île de 18 hectares située en Baie de Saint-Malo, au nord-est de la Bretagne, accueille pendant la Première guerre mondiale un pénitencier de l’armée belge.

Des soldats, mais aussi des civils, condamnés pour divers faits sont envoyés dans cette compagnie disciplinaire.

Ainsi, l’abbé Vandermeulen rejoint l’île en 1917, condamné pour avoir participé à la rédaction d’un journal portant préjudice aux institutions de l’État belge.

La Belgique, en agissant de la sorte, évite les longs procès et les exécutions.

Commentaires

  • L'abbé Vandermeulen, est sans doute un des seuls aumôniers qui fut dégradé pendant la grande guerre. D'aumônier adjoint de deuxième classe, il redevint simple brancardier et comme si cela ne suffisait pas, il fut muté à la compagnie de discipline de l' île de Cézembre (1).Voici le motif de sa punition qui fut publié à l'ordre du jour de l'armée du 27 août 1917.

    1) avoir répandu au front un journal contenant des articles tendancieux, de nature à porter atteinte aux institutions de l'État Belge et à nuire à la bonne entente qui doit exister entre tous les membres de l'Armée.

    2) avoir ainsi permis à l'oppresseur de notre pays, qui s'efforce d'y semer la zizanie et les dissentiments entre Belges, de se servir de ces articles foncièrement antipatriotiques pour les insérer dans un journal flamand publié sous l'inspiration de l'autorité allemande dans un camp de prisonniers flamands.

Les commentaires sont fermés.