Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer Pin it!

La Démocratie, on la met sur les étagères, on la reprendra plus tard.

8611-100241282.jpg

Un exemple ; attentats , attentats .. à ALGER il y a ......

La Police ne pouvait plus faire face . La 10eme Division de parachutistes General MASSU a pris le Contrôle d' Alger , les commissariats de Police étaient occupes par les parachutistes et les Policiers envoyés en vacances .

La loi civile n'existait plus.

Loi martiale: arrestations jour et nuit, sans créneaux horaires.

Les parachutistes avaient pris les dossiers policiers. TOUT "suspect" était arrêté ... même à 3 heures du matin.

Interrogatoires ....

3 semaines après plus aucun attentat en Ville .

Il y a eu des " bavures " c' est sûr , plus que sûr ... mais le résultat était là .

Je n' approuve , personnellement pas cela , mais je le comprends; dans les moments extrêmement difficiles.

Il faut que ces lois d' exception soient courtes dans le temps.

Nous en sommes là.

La Démocratie, on la met sur les étagères, on la reprendra plus tard.

Des innocents ne doivent pas être massacrés .

 

Témoignage d'un ancien

Les commentaires sont fermés.