Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Imprimer Pin it!

    Ils étaient soixante-deux...

     

     La bataille de Camerone est un combat qui opposa une compagnie de la Légion étrangère aux troupes mexicaines le 30 avril 1863 lors de l'expédition française au Mexique. La soixantaine de soldats de la Légion, assiégée dans un bâtiment d'une hacienda du petit village de Camarón de Tejeda, résista plus d'une journée à l'assaut de 2 000 soldats mexicains. À la fin de la journée, les six légionnaires encore en état de combattre, à court de munitions, chargèrent les troupes mexicaines à la baïonnette.

    « On ne refuse rien à des hommes comme vous » dira l'officier Mexicain au caporal Maine qui soumettait ses conditions de reddition.

    Paroles:

    Garçon
    Si par hasard sur ton livre d'histoire,
    Tu tombes sur ce nom :

    Camerone,

    Garçon
    Regarde bien cette page d'histoire,
    Et n'oublie pas ce nom :

    Camerone

    Le ciel de feu du Mexique
    A jamais se souviendra
    De ce combat héroïque
    Dans les murs de l'Hacienda.

    Dans ce décor gigantesque
    La terre se désaltérait
    Du sang qui courait, dantesque,
    Sur la prairie qui brûlait.

    A Camerone,
    />
    A Camerone

    Garçon,
    Sur le chemin qui conduit à la gloire,
    Tu dois trouver ce nom :

    Camerone.

    Garçon
    Si ton destin exige une victoire,
    N'oublie jamais ce nom :
    Camerone.

    Pour l'honneur de la Légion :
    Sachant qu'ils allaient mourir,
    Jusqu'au bout de leur mission,
    Fiers de tomber pour l'Empire

    Ils étaient soixante-deux,
    Face à deux mille cavaliers
    Le soleil baissa les yeux
    Lorsqu'ils furent exterminés.

    A Camerone,
    A Camerone

    Ce nom qui sonne
    Et qui résonne,
    Ce nom qui tonne
    Et qui t'étonne

    Camerone, Camerone, Camerone.
    Camerone, Camerone, Camerone.
    Camerone, Camerone, Camerone.

    • Catégorie

    • Licence

      • Licence YouTube standard
  • Imprimer Pin it!

    Calais : Le Drian ordonne la mise à la retraite du général Piquemal pour opposition à l’immigration clandestine

    Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense socialiste et membre du Grand Orient de France, a ordonné la mise à la retraite du général 4 étoiles Christian Piquemal, ancien commandant de la Légion Étrangère (Idem pour le général 4* Bertrand SOUBELET de la Gendarmerie...)
     
    Les Échos rapportent :
     
    Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a demandé que le général Christian Piquemal, ancien patron de la Légion étrangère poursuivi pour participation à une manifestation anti-migrants interdite, fut mis à la retraite. Le ministre a saisi l’armée de Terre afin qu’un conseil de discipline excluât le gradé.
     
    Jean-Yves Le Drian, fils d’un père communiste de Lorient, membre du club oligarchique “Le Siècle” et fervent soutien de l’Otan, avait déjà procédé à la purge idéologique de l’école Saint-Cyr Coëtquidan. Il avait fait exclure le professeur africaniste Bernard Lugan, en raison de ses idées non conformes avec l’idéologie socialo-marxiste (lire ici).
     
    F .˙. Le Drian .˙. est également lié à la politique de soutien aux djihadistes en Syrie aux côtés des services de renseignement saoudiens. Il avait reçu l’architecte du djihadisme international, le prince Bandar Ben Sultan, en 2013 à l’Hôtel de Brienne (lire ici).
     
    Le Drian est particulièrement impliqué dans les contrats d’armement "négociés" entre le Parti Socialiste Français et la dictature wahhabite des Al Séoud . 

  • Imprimer Pin it!

    Bonne journée à tous et essayez de garder le moral

    Toujours deux poids et deux mesures !

    Cette vidéo concerne les six soldats morts à l'entraînement dans les Alpes dernièrement.

    Oui Hollande et sa clique préfèrent aller faire les beaux ailleurs, pour la com, 6 légionnaires ça ne paie pas!

    Et que dire du ministre de la défense (et président de la région Bretagne), il aurait peut-être pu trouver un petit créneau dans son emploi du temps !!!

    Ils sont ignobles, ces politiques.

    Au 2°REG la Légion enterre ses morts.

    Il y a des événements pour lesquels plusieurs ministres se déplacent, voire le président de la République, et d'autres pour lesquels personne ne bouge !!!!

     Légion d'Honneur pour les "Charlots de Charlie", médaille  de la défense nationale pour nos soldats, cherchez l'erreur...

    On se demande d'ailleurs à quoi sert le Préfet sensé être le représentant de l’État ?

    Où était le ministre de la défense ? Ou devrais-je dire le président de la région Bretagne ?

    J'ai essayé de comprendre pourquoi aucun officiel ne s'est déplacé....mais je n'y suis pas arrivé.

    Il est peut-être plus important pour un premier ministre d'assister a un match de foot, qu'aux obsèques
    de 6 militaires. "Honneur et Patrie" ?

    *VOIR LA VIDEO CI-DESSOUS*

    Bonne journée à tous et essayez de garder le moral


    https://www.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=o6CSlfs6u6k&app=desktop

  • Imprimer Pin it!

    Algérie , il y a 55 ans le 23 avril 1961

    13064674_10208972599889811_8813969264213378290_o.jpg

    Algérie , il y a 55 ans le 23 avril 1961 : "putsch des généraux" avec le soutien du 1er Régiment étranger de parachutistes, commandé par de Saint Marc.

    Les chefs "fascistes" :

    Salan : promu officier de la Légion d'honneur le 21 août 1940 pour sa défense de la poche de Dunkerque , participe au débarquement de Provence le 19 août 1944 à la tête du 6e Régiment de Tirailleurs Sénégalais , citation à l’ordre de l’armée , participe à la réduction de la poche de Colmar à la fin de janvier 1945 et au début de février 1945. Il est cité à l’ordre de l’Armée et promu commandeur de la Légion d'honneur. Il termine la guerre sur le front européen près de Donaueschingen dans la Forêt-Noire, cité encore deux fois à l'ordre de l'armée.

    Jouhaud : 1942 , chef de la région bordelaise de l’Organisation de résistance de l'Armée , 1944 commandant des FFI.

    Challe : Officier pilote en 1940, promu officier de la Légion d'honneur. 1942 chef du renseignement "air" dans l’Organisation de résistance de l'Armée.

    Zeller : campagne de Tunisie de novembre 1942 à mai 1943. il participe au débarquement de Provence puis combats des Vosges, " course au Rhin " et à la réduction, au début de 1945, de la poche de Colmar.

    Hélie Denoix de Saint Marc : entre dans la Résistance en février 1941, à l'âge de dix-neuf ans , Arrêté le 14 juillet 1943 , il est déporté au camp de Buchenwald. Libéré par les Américains, inconscient dans la baraque des mourants …


     

  • Imprimer Pin it!

    Opération Barkhane, vue par NKM

    Barkhane fait suite à l'opération Serval, lancée en urgence pour éviter la chute de Bamako aux mains des djihadistes en janvier 2013. Cet objectif atteint, et la reconquête du nord Mali engagée, l'opération Serval a été régionalisée pour laisser place au dispositif Barkhane dans lequel la France travaille avec cinq pays : Mauritanie, Burkina Faso, Mali, Niger et Tchad.

    Chacun de ces quatre jours, j'écrirai un billet blog pour partager cette expérience, mes impressions, et travailler à renforcer encore le lien indispensable entre nos armées et la nation. Un militaire me confiait tout à l'heure au dîner son désarroi de se sentir parfois un peu incompris dans son choix d'engagement, et frustré du manque de connaissance qu'il ressentait chez certains de nos concitoyens à l'égard des questions militaires...

    opba.jpg opb2.jpg

    Je remercie le Ministère de la Défense et l'Etat major des armées qui ont accepté le principe de ce déplacement, comme l'ensemble des unités sur place, qui l'ont rendu possible.

    Ce déplacement vise également à nourrir une réflexion sur les politiques de sécurité et de défense sur lesquelles je serai amenée à faire des propositions dans les prochaines semaines.

    Pour ce premier jour à Niamey, j'ai pu constater le défi logistique que représente le déploiement d'une force de 3 500 hommes sur un territoire grand comme dix fois la France et haut comme deux fois et demi, à cheval sur cinq pays différents, dans une zone largement désertique. Ici nos forces sont regroupées sur la base aérienne d'où elles ne sortent, depuis les attentats qui ont frappé les capitales d'Europe de l'Ouest, que pour raisons de service.

    opbc.jpg

    Le rôle du détachement air de Niamey consiste à assurer une grande part de la logistique de l'ensemble du dispositif, Niamey occupant une position assez centrale dans la région concernée par Barkhane. La base assure aussi des missions directement opérationnelles, avec l'accueil parfois d'avions de chasse et de manière permanente de drones, extrêmement utiles pour le renseignement et l'accompagnement des actions sur le terrain. La visite a d'ailleurs été l'occasion d'évoquer un sujet récurent, régulièrement débattu à Paris, celui de l'armement des drones puisque nous n'avons jusqu'à maintenant que des drones d'observation, et que la question se pose de manière de plus en plus pressante d'envisager des drones d'attaque.

    Ce soir, la base de Niamey accueillait aussi des troupes en transit, occasion de bonnes discussions avec des soldats, venant de tous horizons. Transmetteurs, mécaniciens, unités d'infanterie et de blindés, chacun faisait part de ses problèmes, petits et grands. Température dans les tentes, accès à internet pour parler avec les familles, menus de la cantine.

    Un mélange d'énergie joyeuse et de gravité mêlée d'inquiétude, tous avait aussi en tête la mort de trois de leurs camarades tués par une mine lors d'un convoi la semaine dernière, entre Gao et Tessalit.

    C'est justement à Gao que je serai aujourd'hui, pour poursuivre ce voyage au cœur de Barkhane.